2, Rue Gimelli
83000 TOULON
Tel. : 04 94 92 27 08
Fax : 04 94 92 00 25

Le maintien à domicile: un maillon essentiel du système de soins

Quelle est la place de l'aide à domicile dans l'ensemble du système de santé français?

L'aide et l'accompagnement à domicile ont un rôle majeur à jouer dans le grand tournant structurel qu'est en train de connaître la prise en charge du soin. On constate une montée continue de la part relative des maladies  chroniques et, avec elle, une multiplication des situations complexes associant plusieurs pathologies. Ces situations appellent une pluralité des modes de prise en charge: traitements médicaux, mais aussi aide et accompagnement à domicile. Dans ce contexte, on ne peut pas bien soigner sans bien prendre soin, on ne peut plus faire de cure sans faire de care.

Ce grand pivotement structurel conduit à cette évidence, qui n'est cependant pas encore assez mise en lumière, qu'il n'y a pas de contradiction entre mieux soigner et maintenir l'inclusion dans la vie ordinaire. Il s'agit d'un changement de paradigme majeur par rapport à la logique sanitaire longtemps dominante. Une  logique selon laquelle le soin était nécessairement mieux assuré au sein de  l'institution hospitalière et qu'il fallait donc créer des lieux qui résumaient à eux seuls le soi, où l'on rentrerait quand on serait malade et d'où on sortirait bien portant.

D'où la nécessité d'articuler désormais le soin et l'accompagnement à domicile...

L'aide et l'accompagnement à domicile viennent réponde aux besoins de personne confrontées à des problèmes de santé qui ne peuvent être pensés indépendamment de leurs problèmes d'autonomie. Des personnes qui vivent de difficultés au long cours, qui sont amenées à vivres avec des maladies dont on ne guérit pas. Le système de soins est donc fréquemment confronté, sur le plan quantitatif, à la nécessité de soigner pour vitre avec sa maladie qu'à celle de soigner pour guérir de sa maladie.

Le travail sanitaire est désormais un travail de parcours. L'hôpital  a bien entendu un rôle, mais ne devrait être qu'un rôle aigu, technique, ponctuel. L'enjeu, aujourd'hui, est de bien articuler son intervention avec l'avant et l'après